Pourquoi utiliser la réalité virtuelle en EHPAD ?

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
5 raisons de proposer la réalité virtuelle en EHPAD.

La fondation Médéric Alzheimer indique que 57 % des pensionnaires en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont atteints de troubles cognitifs modérés à sévères. Les atteintes neurodégénératives privent les seniors de leur autonomie et de leur vie sociale, un facteur déterminant pourtant pour leur bien-être. La prise en charge des troubles physiologiques et psychologiques des personnes âgées constitue un véritable enjeu de santé publique, d’autant plus avec le vieillissement de la population. La réalité virtuelle en EHPAD offre une solution flexible qui s’intègre aisément aux pratiques soignantes, en plus de s’adapter aux patients et à leurs pathologies. Quels sont donc les bienfaits de la VR ? Nous partageons 5 effets positifs qui vous donneront envie d’essayer le dispositif.

 

1. Offrir une expérience multisensorielle unique en gériatrie

 

Habituellement lorsqu’une personne rumine, s’ennuie ou vient de vivre un choc affectif, on lui conseille de se changer les idées, notamment en l’encourageant à sortir de chez elle. Les balades éveillent les sens et invitent à délaisser ses maux pour se concentrer sur son environnement. La promenade en extérieur n’est cependant pas toujours accessible pour l’ensemble des résidents. 

La réalité virtuelle en EHPAD propose aux pensionnaires de profiter de cette expérience multisensorielle en enlevant les contraintes physiques du déplacement. La qualité des environnements graphiques, les exercices respiratoires et l’atmosphère sonore immersive contribuent à une relaxation profonde. Les voyages virtuels sortent ainsi les résidents de la monotonie du quotidien et aident à se sentir moins enfermés.

Les approches du détournement d’attention s’utilisent depuis longtemps dans les maisons de retraite pour libérer l’esprit des personnes anxieuses ou apathiques. Ce principe se retrouve par exemple dans l’espace Snoezelen ou la pratique de la sophrologie. La réalité virtuelle s’appuie sur le même procédé, néanmoins elle montre une efficacité étonnante chez des patients atteints de degrés avancés de dépendance cognitive. 

 

2. Stimuler les fonctions cognitives des seniors avec la réalité virtuelle en EHPAD

 

Les simulations offertes par les lunettes 3D permettent de créer des exercices interactifs qui stimulent les fonctions cognitives des résidents, sans craindre les risques de chute. L’ambition de la réalité virtuelle ne repose pas forcément sur la création d’activités identiques au quotidien telles que la simulation d’un jeu de cartes ou d’un lancer de ballon. Son intérêt se trouve plutôt dans l’orientation et la mémorisation spatiale. Une étude systémique de 22 recherches menée en 2019 démontre d’ailleurs l’amélioration des capacités cognitives comme la mémoire ou l’attention visuelle chez des individus atteints de troubles légers, d’AVC ou de la maladie d’Alzheimer. 

La flexibilité du dispositif s’adapte facilement au niveau de dépendance des patients et s’intègre parfaitement dans la pratique des psychomotriciens, des neuropsychologues, des ergothérapeutes et de l’ensemble de l’équipe soignante. Le frein technologique ne gêne pas l’appréciation de l’expérience puisque l’aspect ludique favorise l’appropriation de l’équipement. 

L’étude de Appel et al en 2020 démontre qu’aucun patient n’a vécu d’effets secondaires à l’utilisation de la VR que ce soit des étourdissements, une impression de désorientation ou une interférence avec les appareils auditifs. Parmi les participants, 76 % souhaitaient renouveler l’expérience.

 

La réalité virtuelle est un dispositif aux multiples bienfaits pour les personnes âgées.

 

3. Apaiser les anxiétés et lutter contre la dépression avec un dispositif innovant

 

D’après la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), entre 20 et 33 % des pensionnaires en EHPAD souffriraient de dépression. Ce constat s’ajoute à une autre pathologie répandue dans les maisons de retraite : l’apathie. Caractérisée par une perte de motivation, un retrait social et un fort manque d’énergie, ce trouble du comportement affecte particulièrement les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, près de 60 % selon la Fondation Alzheimer.

L’étude de Geraets et al s’est concentrée sur l’utilisation de la réalité virtuelle chez des personnes souffrant d’un trouble d’anxiété sociale généralisée. L’expérience a permis une amélioration de l’état anxieux et des symptômes dépressifs associés. Ce succès provient des expériences de réminiscence, de découverte et de relaxation procurées par le dispositif. La réalité virtuelle en EHPAD véhicule des émotions intenses qui favorisent le bien-être des pensionnaires.

La réalité virtuelle constitue une thérapie de réminiscence efficace pour intervenir sur la cognition et la condition apathique des personnes âgées comme le démontre l’étude de Saredakis et al en 2020. 

 

4. Créer une immersion mémorable pour améliorer le bien-être des personnes âgées

 

La réalité virtuelle en EHPAD stimule la mémoire émotionnelle et ravive les souvenirs enfouis. La vision à 360° du dispositif amplifie la réminiscence et participe à un profond sentiment d’immersion. Retourner dans des endroits appréciés procure de l’apaisement et offre aux pensionnaires un lien réconfortant avec eux-mêmes.

L’étude de Benoit et al menée en 2015 indique que la VR stimule la mémoire autobiographique comme le montre l’augmentation du nombre de rappels conscients de scènes familières devant des paysages inconnus. De plus, cette expérimentation souligne que la thérapie par réalité virtuelle ne déclenche pas de symptômes de fatigue ou d’autres effets secondaires.

Les voyages virtuels renforcent aussi les liens familiaux puisque le dispositif comble les écarts générationnels. Cette approche divertissante rassemble tous les âges autour d’une activité commune et encourage à la partager. De même, l’utilisation de l’équipement permet de rouvrir le dialogue avec les équipes soignantes tout en ne présentant pas une mise en place lourde. Le pensionnaire est invité à raconter ce qu’il a vécu et à décrire ses sensations, ce qui favorise le lien social et l’interactivité.

 

La réalité virtuelle présente de nombreux bienfaits pour les personnes âgées en maison de retraite.

 

5. Soulager les douleurs grâce à un effet analgésique

 

La réalité virtuelle thérapeutique s’est développée pour lutter contre la douleur et l’anxiété. Hunter Hoffman et son équipe de l’Université de Washington furent les premiers à établir un environnement conçu pour rendre les interventions moins anxiogènes. Dans cet objectif, le programme SnowWorld proposait aux patients grands brûlés de déambuler dans un canyon glacé aux côtés de pingouins et de mammouths. Cette expérience immersive fut un franc succès puisqu’elle permit une réduction de 35 à 50 % de la douleur d’après l’étude de Hoffman et al en 2011

Depuis, l’équipement s’est allégé et les techniques se sont perfectionnées. L’étude de Jones et al en 2016 évoque par exemple une diminution relative de la douleur de 100 % pendant l’immersion chez les personnes atteintes de douleurs chroniques participantes et un soulagement total pour 33 % d’entre elles. Les effets analgésiques perdurent même après l’expérience puisque les résultats attestent d’une réduction de la perception douloureuse d’environ 33 % à la suite de l’exposition.

Cette redoutable efficacité a généralisé le recours à la réalité virtuelle en santé et l’engouement du dispositif VR à l’hôpital. La solution Healthy Mind combine d’ailleurs plusieurs principes pour favoriser la détente et limiter la médicamentation analgésique. Cet aspect présente un incroyable avantage en EHPAD pour soulager les douleurs des résidents tout en offrant une alternative non médicamenteuse efficace.

 

Les résidents de l’EHPAD Repotel d’Issy-les-Moulineaux utilisent les casques de réalité virtuelle Healthy Mind depuis 2020. Baptiste Commagnac, directeur de l’établissement, partage ses impressions sur les bienfaits du dispositif 

« Nous avons observé chez les résidents concernés des effets bénéfiques tels que l’apaisement de l’anxiété après la séance, un sentiment de satisfaction et un bon impact sur l’humeur, une expression positive et un désir de renouveler l’expérience. Ces résidents voient d’autre part leurs fonctions cognitives stimulées (langage et mémoire). » 


La réalité virtuelle en EHPAD diminue les troubles anxieux, apaise les symptômes dépressifs, stimule les fonctions cognitives, ravive les souvenirs et encourage la communication avec les proches et l’équipe soignante. Cette technologie innovante présente également l’avantage d’être ergonomique et facile à mettre en place. Vous aimeriez essayer ce dispositif dans votre établissement ? Nous serions ravis de vous proposer une démonstration.