Zoom sur la musicothérapie et ses bienfaits sur la santé

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
les bienfaits de la musicothérapie sur la santé

La musique est utilisée à des fins thérapeutiques depuis l’Antiquité. En revanche, c’est au cours du XXe siècle et grâce aux progrès de l’imagerie médicale, que les scientifiques ont pu démontrer les bienfaits de la musicothérapie sur le cerveau. Aujourd’hui, la musique est utilisée comme une thérapie complémentaire dans de nombreux établissements de soins, mais également dans les maisons de retraite, les Ehpad ou les prisons. Comment expliquer un tel succès ? Zoom sur la musicothérapie et ses bienfaits sur la santé !

Utiliser la musique comme thérapie

Qu’est-ce que la musicothérapie ?

Dans les années 1940-50, la musique est utilisée pour soulager les soldats convalescents de leurs traumatismes d’après-guerre. Mais ce n’est que dans les années 1970, suite à la création du Centre International de Musicothérapie, que la musicothérapie est intégrée dans de nombreux établissements de santé français. Considérée comme une pratique d’art-thérapie, elle est alors réservée à des musicothérapeutes formés, qualifiés, et généralement musiciens. 

Comment définir la musicothérapie ? Selon la Fédération Française de Musicothérapie (FFM), il s’agit d’une pratique de soin basée sur la médiation sonore ou musicale dans le but de soutenir, d’accompagner ou de rééduquer un patient. Dans cette optique, la musique est alors utilisée comme un moyen d’expression, de communication, de structuration et d’analyse relationnelle.

Quelles sont les différentes techniques de relaxation musicale ?

Ainsi, la musicothérapie peut être active (expression vocale et/ou instrumentale), ou réceptive (écoute). Les praticiens optent pour l’une des deux techniques, en fonction du traitement et de l’intervention concerné. 

Dans le cadre de la technique active, le patient est impliqué dans le processus créatif et musical. La musique est un langage qui lui permet de s’exprimer par un autre biais que la parole  : il peut ainsi utiliser et explorer différents outils tels que sa voix, son corps, des instruments ou des éléments de son environnement (meubles, objets, etc.). 

Dans le cadre de la technique passive (ou réceptive), le sujet reçoit et écoute la musique ou le son. Cette technique favorise la relaxation, l’amélioration de l’humeur ainsi que la réminiscence du patient.

bienfaits de la musicothérapie


Quels sont les bienfaits de la musicothérapie sur la santé ?

D’un point de vue physiologique, la musicothérapie a un réel impact sur le cerveau. En effet, l’harmonie musicale – créée par la variation des rythmes, des sons et des mélodies – entraîne une baisse du taux de cortisol, l’hormone du stress. 

À la place, la musique libère de l’endorphine, de la sérotonine et de la dopamine. Ces hormones du bien-être, de la joie et de la récompense présentent des propriétés à la fois calmantes, analgésiques et euphorisantes. Cette augmentation du taux d’hormones se traduit notamment par une décélération du rythme cardiaque. 

Par conséquent, les bienfaits de la musicothérapie sur notre organisme, nos humeurs et nos comportements sont nombreux :

  • amélioration des fonctions cognitives (attention, mémoire), psychomotrices (agilité, mobilité, coordination) et socio-affectives ;
  • relaxation, détente corporelle, libération des tensions et réduction de l’anxiété ;
  • amélioration de l’humeur ;
  • régulation des troubles comportementaux ;
  • stimulation de l’expression émotionnelle, verbale ou non verbale ;
  • soulagement de la douleur chronique ;
  • amélioration du sommeil.

La musicothérapie à l’hôpital et dans les établissements de soins

La musique pour stimuler et réguler les comportements

La musicothérapie contribuant à réguler les troubles du comportement, elle est notamment utilisée avec les enfants autistes, ainsi qu’en psychiatrie, avec les patients atteints de schizophrénie ou d’addictions (toxicomanie). 

En Ephad, la musique utilisée comme thérapie est particulièrement efficace auprès des personnes âgées atteintes des maladies et pathologies suivantes :

Maladies et pathologies   Exemples de techniques musicales Bienfaits
Maladie de Parkinson Active : chant, pratique instrumentale Améliore la conscience corporelleAméliore l’activité musculaire de la zone ORL
Maladie d’Alzheimer Passive : écoute musicale Réminiscence, stimulation de la mémoire
Aphasie  Active : création sonore et instrumentale Réduction des troubles du langage
Dépression et apathie  Active et passive : chant avec le musicothérapeute, pratique instrumentale, écoute Amélioration de l’humeur, gaietéDétournement de l’attention, divertissement Implication dans le processus créatifStimule l’expression émotionnelle et la communication
Démence Active et passive : création sonore et instrumentale Améliore la conscience corporelle 

Ainsi, la musique utilisée comme thérapie contribue à améliorer les habiletés sociales, la concentration, l’humeur, la communication et la conscience corporelle. Par exemple, chanter des chansons avec le musicothérapeute peut stimuler la mémoire des malades d’Alzheimer, égayer des patients dépressifs, rendre les enfants autistes plus réceptifs et attentifs, ou encore détourner l’attention des personnes souffrant d’addictions. 

A titre informatif, le musicothérapeute ne travaille jamais seul, mais en étroite relation avec les équipes soignantes de l’établissement concerné (infirmiers, psychologues, psychiatres). Cette collaboration lui permet de mieux connaître les patients et de cerner leurs besoins. 

✔️ Le personnel soignant qui ne serait pas formé à la musicothérapie peut également créer des playlists, afin de les diffuser auprès de ses patients. 

Se relaxer grâce à la musique en milieu hospitalier

Par ailleurs, la musicothérapie contribue à réduire l’anxiété et la douleur des patients. C’est pourquoi les centres hospitaliers utilisent cet art-thérapie, notamment au sein des services et interventions ci-dessous :

  • les soins palliatifs ;
  • le service de gériatrie
  • le service de néonatologie (nourrissons prématurés) ;
  • les phases pré et postopératoires, dans le cadre de lombalgies chroniques, de problèmes cardiaques ou de troubles respiratoires ;
  • les interventions douloureuses, telles que la pose de cathéters ou le changement de pansements ;
  • la rééducation des patients victimes d’AVC

Dans ce contexte, la musique comme thérapie vise à diminuer la prise d’anxiolytiques et d’antidépresseurs de nature médicamenteuse, afin de réduire les risques d’effets secondaires indésirables. 

✔️ La musicothérapie est à la fois bénéfique pour les patients, la famille du patient et les équipes soignantes. En effet, un musicothérapeute qui intervient dans la chambre d’un patient détend l’ensemble des personnes présentes.  

musicothérapie à l'hopital


La réalité virtuelle pour renforcer les bienfaits de la musicothérapie 

Finalement, la musicothérapie peut être adaptée au milieu hospitalier sans la présence de musicothérapeute, par le biais de la réalité virtuelle thérapeutique. Dans cette optique, Healthy Mind a développé des casques de réalité virtuelle combinant à la fois les principes de la musicothérapie, les images relaxantes et l’hypnose médicale par le biais d’un accompagnement verbal. 

Cette combinaison de différentes thérapies est pertinente, dans la mesure où tous les patients ne sont pas également réceptifs à la musique. En effet, dans le cas de l’anhédonie musicale, les connexions entre les régions cérébrales du système de récompense et du traitement sonore sont relativement faibles.

Ainsi, le dispositif médical conçu par Healthy Mind immerge les patients dans des environnements 3D, au graphisme haute définition et aux musiques relaxantes. Il peut être utilisé par le patient à différentes phases de son hospitalisation :

  • En phase pré-opératoire, afin de réduire l’anxiété et la prémédication. 
  • Durant une intervention douloureuse et/ou anxiogène, dans le but de réduire la prise de sédatifs, et de privilégier l’anesthésie locorégionale. 
  • En phase de récupération post-opératoire, favorisant un rétablissement plus rapide du patient, une réduction de la douleur post-opératoire et des effets secondaires liés à la prise de sédatifs médicamenteux. 

✔️ Les casques Healthy Mind sont efficaces dans différents cas d’application tels que les soins dentaires, l’hépato-gastro-entérologie, la radiologie interventionnelle ou la chirurgie

En somme, la médiation musicale et sonore est un moyen efficace pour stimuler les émotions, les souvenirs, ou pour favoriser une reconnexion entre le corps et l’esprit d’un patient. Comportant une double action relaxante et stimulante, la musicothérapie est aujourd’hui pratiquée par des musicothérapeutes formés et qualifiés. Toutefois, des outils comme les casques virtuels et thérapeutiques Healthy Mind vous permettent de faire bénéficier vos patients des principes de la musicothérapie, sans une formation préalable à l’art-thérapie. 

Sources : 

  • Leggieri M. (2019). Music Intervention Approaches for Alzheimer’s Disease: A Review of the Literature. Frontiers in Neuroscience, 13(132), p.1-7.
  • Jinah K. (2009). Emotional, 
  • motivational and interpersonal responsiveness of children with autism in improvisational music therapy. Autism, 13(4). p. 339-351. 
  • Maratos A. (2008). Music therapy for depression. Cochrane Database of Systematic Reviews. 
  • Stegemöller E.L. (2016). Effects of singing on voice, respiratory control and quality of life in persons with Parkinson’s disease. Disability and Rehabilitation, 39(6)