Chirurgie

Indications

AVANT UNE INTERVENTION

PENDANT UNE INTERVENTION

APRÈS UNE INTERVENTION

Anesthesie locoregionale sous realite virtuelle

     Études cliniques avec notre solution

Études cliniques avec notre solution

Logo_SFAR
-33%-83%
ANXIÉTÉMORPHINE

Efficacité de la réalité virtuelle sur la réduction de l’anxiété et la douleur lors de la chirurgie de la scoliose idiopathique en pédiatrie, SFAR 2021

R. Assener, et al.

Résultats : Pour le résultat primaire : la médiane de l’EVA de l’anxiété chez les enfants a diminué après l’utilisation de la réalité virtuelle : 6 [1 ; 7]contre 4 [0 ; 5] chez les enfants, p = 0,01. Cette diminution de l’EVA médian s’est maintenue à J+1 et J+4 en postopératoire à 1 [0 ; 2] . La consommation médiane de morphine était de 0,21mg/kg/24h [0,02 ; 1,4] vs 1,2mg/kg/24h [0,02 ; 3,5] pour le groupe contrôle. N=43

Icone_these
  +20%96%
  -8 POINTSSOUHAITENT
   STAI-YARECOMMENCER

Étudier l’impact de la réalité virtuelle sur l’anxiété lors d’avulsions dentaires sous anesthésie locale, Thèse Faculté de Médecine de Caen, 2022

Pr. H. Bénateu, et al.

Résultats : 40% des patients du groupe avec VR ont eu un STAI-YA diminué de plus de 8 points entre avant et durant l’intervention (p=0,026 puissance 85%) contre 20% dans le groupe sans VR. La métrique est adaptée car l’EVA suit la même tendance. Un patient ayant déclaré avoir peur du dentiste et ayant la VR a plus de chance d’avoir une anxiété diminuée (delta STAI-YA < -8). Aucun effet indésirable n’a été constaté et 96% des patients souhaitent renouveler l’expérience. N=119

                                   Études cliniques

Études cliniques

logo_journal_plastic_and_constructiv_surgery
-46% 353%
ANXIÉTÉ AMUSEMENT

La réalité virtuelle améliore l’expérience du patient lors d’une intervention chirurgicale de la main sans garrot sous anesthésie locale à large spectre, Journal of the American Society of Plastic Surgeon, 2019

E. Hoxhallari, et al.

Résultats : Les scores d’anxiété et d’amusement étaient significativement différents à chaque instant chez les patients en réalité virtuelle par rapport aux patients sans réalité virtuelle (p<0.04). L’étude a séparé les résultats pendant l’injection, pendant la procédure et à la fin de celle-ci. L’anxiété est l’une des principales raisons pour lesquelles les patients sont dissuadés de pratiquer certaines chirurgies. N=41

Références