Réduire le temps de surveillance après une opération : comment et pourquoi ?

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
reduction de temps de repos apres operation

Suite à une opération, les patients sont généralement amenés à passer en salle de surveillance postinterventionnelle (SSPI). En quoi consiste cette étape ? Placé sous la surveillance d’une équipe infirmière, le patient prend le temps de récupérer, de manger et d’éliminer les sédatifs médicamenteux. En somme, ce laps de temps lui permet de recouvrer ses forces et de reprendre conscience, avant de pouvoir rentrer chez lui… Toutefois, la diminution du temps de récupération postopératoire présente autant d’avantages pour le patient que pour l’hôpital. Quels outils permettent de réduire le temps de surveillance après une opération, et quels sont les bénéfices qui en découlent ? Réponse dans cet article ! 

 

L’hypnosédation pour réduire le temps de surveillance postinterventionnelle : quel intérêt ?

Réduire le temps en SSPI grâce à l’hypnosédation

Au sein du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble, une étude a été menée en 2020 pour évaluer l’intérêt médico-économique de l’hypnosédation sur les conisations (Fize, 2020). 

Hypnosédation = technique combinant l’hypnose avec une sédation légère (AL Xylo). Conisation = exérèse d’une partie du col de l’utérus par voie naturelle.

Généralement réalisées sous anesthésie générale, certaines conisations ont été réalisées sous hypnosédation, impliquant alors :

  • Avant l’intervention : le remplacement de l’anesthésie générale (induction de Diprivan, Sufenta, Sevoflurane et masque laryngé) par un accompagnement hypnotique
  • Après l’intervention : un passage en SSPI optionnel, et écourté de 51 min en moyenne. 

Suite aux résultats de l’étude, voici le récapitulatif de la durée de surveillance des patients, dans les différents services postopératoires : 

Services postopératoires Anesthésie générale Hypnosédation Différence de temps observée
Passage en SSPI 57 min 6 min 51 min
Passage en ambulatoire 3h51 1h55 116 min
Durée du séjour 5h26 2h40 2h46
Coût du séjour / acte 517 € 357 € 160 €

Par ailleurs, une étude américaine datant de 2002 a également démontré les bénéfices médico-économiques de l’hypnosédation dans le cadre des radiologies ambulatoires (Lang, E-V, 2002).

Compte tenu des résultats de l’étude, voici les différences entre les procédures interventionnelles réalisées sous sédation standard, et sous hypnosédation : 

Critères de l’intervention Sédation standard Hypnose avec sédation Différences observées
Temps de l’opération 1h18 1h01 17 min
SursédationSous-sédation  20 %30 % 11 %10 % 9 %20 %*
Coût du séjour/acte 638 $ 300 $ 338 $

*En contribuant à diminuer l’administration de sédation chez le patient, l’hypnose médicale diminue également le risque de sur- ou de sou-sédation. 

 

salle de repos apres operation


Les avantages médico-économiques 

Concernant les conisations réalisées sous anesthésie générale, l’hypnosédation présente de nombreux avantages, à la fois pour les patientes et pour l’établissement de santé (Fize, 2020) : 

  • Pour les patientes :
    • réduction des sédatifs médicamenteux administrés ;
    • moins de nausées et de vomissements après conisation ;
    • passage en SSPI et séjour global écourtés. 

  • Pour l’hôpital :
    • tarification et durée de l’opération équivalents au scénario AG ;
    • économie de 160 € par conisation.

Dans le cadre de l’étude réalisée aux USA, l’hypnosédation utilisée pour les radiologies interventionnelles présente des bénéfices sur les plans médicaux et économiques (Lang, E-V, 2002) : 

  • une intervention et une récupération du patient postopératoire plus rapides ;
  • une économie de 338$par intervention.

     

 

L’hypnose virtuelle, une alternative à l’hypnosédation 

L’hypnose médicale par réalité virtuelle 

Healthy Mind a développé des casques de réalité virtuelle thérapeutique, permettant aux patients hospitalisés de s’évader dans des univers 3D relaxants. 

Ces dispositifs médicaux, conçus avec l’aide de professionnels de santé, combinent des principes hypnotiques et sophrologiques efficaces pour détourner l’attention du patient, tout en le relaxant. Les casques de réalité virtuelle Healthy Mind peuvent être proposés aux patients avant, pendant ou après une intervention douloureuse et/ou anxiogène : 

  • Avant une intervention : réduction de l’anxiété et de la prémédication préopératoire. 
  • Pendant une intervention : réduction de la douleur et de la consommation de sédatifs. 
  • Après une intervention : récupération postopératoire plus rapide, réduction des effets secondaires liés à la prise de sédatifs.

Ces interventions peuvent concerner différents services et cas d’application tels que la radiologie interventionnelle, l’hépato-gastro-entérologie, la chirurgie pour enfants et adultes, ou encore les soins dentaires

reduction du temps de repos apres une operation


La lithotripsie sous hypnose virtuelle 

En l’occurrence, l’Hôpital Bicêtre AP-HP de Paris propose d’ores et déjà les casques de réalité virtuelle thérapeutique Healthy Mind à ses patients, dans le cadre des lithotripsies en service d’hépato-gastro-entérologie. 

Lithotripsie extra-corporelle (LEC) = méthode consistant à fragmenter les calculs d’un patient, afin qu’ils puissent être éliminés plus facilement par voie urinaire. L’intervention dure 30 à 40 min, le patient étant en position allongée. 

L’intervention étant relativement douloureuse, l’Hôpital propose généralement à ses patients de leur injecter une sédation morphinique sur demande. Pour cela, une pompe est mise à leur disposition : il leur suffit alors d’appuyer dessus pour se voir délivrer une dose de sédation (plafonnée).

Depuis que l’Hôpital Bicêtre propose les casques Healthy Mind à ses patients dans le cadre des lithotripsies, ils sont moins enclins à appuyer sur la pompe. De fait, l’immersion virtuelle semble détourner leur attention de manière efficace ! 

Par conséquent, la réduction de la prise de sédation médicamenteuse comporte un double bénéfice : 

  • Les patients, conscients après l’intervention, récupèrent plus rapidement ;
  • Le passage en SSPI est fortement écourté, voire optionnel. Cette réduction du temps en SSPI permet à l’hôpital de prendre en charge davantage de patients, et ainsi d’optimiser la location de l’équipement médical.

En conclusion, l’utilisation des casques Healthy Mind en lithotripsies entraîne de nombreux bénéfices : 

  • Une réduction de consommation de morphine de 50%, impliquant une récupération plus rapide des patients. 
  • Une amélioration du flux de patients en SSPI et en soins ambulatoires, avec une réduction de 50 % du temps d’hospitalisation.  

Cette amélioration du flux de patients a permis de doubler le nombre de patients pris en charge en une matinée pour les lithotripsies, et, par conséquent, de faire économiser du temps à l’équipe soignante. 

 

Réduction du temps de récupération postopératoire : quels bénéfices ?

Les bénéfices médicaux et thérapeutiques pour le patient

Qu’elle soit réelle ou virtuelle, l’hypnose comporte de nombreux avantages pour un patient hospitalisé : 

  • réduction de l’anxiété préopératoire ; 
  • détournement de l’attention durant l’intervention, entraînant une réduction de la douleur ressentie et de la prise de sédatifs (morphine…) ;
  • implication, conscience et lucidité tout au long de son parcours de soin ;
  • récupération et rétablissement postopératoires plus rapides
  • réduction des effets secondaires postopératoires (vomissements, nausées…).

salle de repos post operation


Des économies de temps et d’argent pour l’établissement de santé

Du côté de l’établissement hospitalier, l’utilisation d’une solution non médicamenteuse pour réduire le temps de repos après une opération permet la réalisation d’économies : 

  • Réduction des médicaments administrés (antalgiques et antiémétiques), du fait que les patients sont moins stressés. 
  • Réduction du personnel soignant mobilisé pour les surveillances en SSPI, dans la mesure où le patient rétabli plus rapidement écourte son passage en SSPI et à l’hôpital de manière générale. 
  • Optimisation de l’équipement médical. 
  • Augmentation de la prise en charge des patients hospitalisés et opérés.

Réduire le temps de repos après une opération, grâce à l’hypnosédation ou à l’hypnose virtuelle, comporte un réel intérêt médico-économique pour un établissement de santé.  

 

Plus que la réduction des médicaments administrés, c’est davantage la réduction des effets secondaires liés à la prise médicamenteuse qui est significative. En effet, un patient qui se rétablit plus rapidement passe moins de temps en SSPI et à l’hôpital. Il libère alors plus rapidement de la place pour permettre à l’établissement de prendre en charge davantage de patients. Dès lors, l’hypnose médicale virtuelle proposée par Healthy Mind apparaît comme un outil efficace pour réduire le temps de récupération postopératoire des patients. Découvrez notre solution en demandant une démonstration à nos équipes !

 

Sources : 

  • Fize, C. (2020). Évaluation de l’Intérêt Médico-Économique de l’Hypnose, HYPNONISATION Intérêt médico-économique de l’hypnosédation. 
  • Lang, E-V. (2002). Analyse des coûts de l’hypnose complémentaire avec sédation lors des procédures radiologiques interventionnelles ambulatoires. Radiology, 222(2), p. 375-382.
  • Résultats observationnels constatés par l’équipe de l’Hôpital Bicêtre AP-HP de Paris sur une période de 3 mois (2020-2021).